Le mini-sommet sous régional entre quatre chefs d’États Africains s’est tenu ce vendredi 12 juillet, à Luanda, capitale Angolaise.

Parmi les recondamations, on note l’implication du Président de la République Démocratique du Congo, Félix-Antoine Tshisekedi et celui de l’Angola, Joao Laurenço, dans la “réconciliation » de leurs homologues Paul Kagame du Rwanda ainsi que Yoweri Kaguta Museveni de l’Ouganda. Ces derniers ne partagent pas de bonnes relations entre leurs pays voisins.

Au cours dudit sommet, les 4 Presidents se sont assignés de mettre en place un dialogue “permanent”, “franc” et “ouvert”; celui-ci devrait être renforcé au niveau bilatéral entre les États de la Région de grands lacs et dans le cadre multilatéral, et ce, pour une “consolidation” de la paix et la sécurité comme principe fondamental de l’intégration économique.

Signalons que les quatres Chefs d’États ont aussi salué les efforts amorcés par les autorités de la RD Congo pour une «pacification» de l’ensemble du pays, tout en condamnant la persistance de groupes armés qui continuent à semer terreur et désolation dans la partie Est de la RDC.

Ils ont qualifié ces groupes armés de «réfractaires» du processus de paix engagé et qui «déstabilisent» les pays voisins.

Ce sommet sous régional fait suite à la réunion tripartite tenue le 31 mai 2019, à Kinshasa entre Félix Tshisekedi, Joao Lorenço et Paul Kagame.

Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom