Les artères principales de la ville de Mbujimayi ont été mouvementées jeudi 11 juillet, par la manifestation de colère des agents et cadres de la société Minière de Bakwanga (MIBA). 

En effet, ils exigent la “démission” du comité actuel de gestion qu’ils accusent de «megestion», et le paiement de leurs arriérés de salaire de plus de 160 mois.

D’après eux, la société produit, mais ils sont abandonnés par la hiérarchie qui privilège ses intérêts.

Cette marche de mécontentement a connu comme point de chute, le gouvernorat de province situé sur le boulevard Laurent Désiré Kabila.

Sur place, les travailleurs de la MIBA ont été reçus par la vice-gouverneur, Jeannette Longa Musuamba qui, a promis de transmettre leurs revendications aux autorités compétentes afin « qu’une solution soit trouvée ».

Informé de cette marche, le PCA de cette société minière, Dieudonné Mbaya Tshiakanyi, se dit être “surpris”, car il n’a pas été au courant de l’organisation de cette manifestation de “colère”. Il a souligné que cette situation de salaires de base n’a pas commencé avec son comité. 

Mbaya Tshiakanyi a fait savoir également que le “moment n’est pas proprice pour mener de telles actions”, tout en appelant tous les agents au calme.

Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom