Le regroupement politique AFDC-A prend acte de la suspension de Modeste Bahati Lukwebo par le FCC et annonce qu’il reprend son autonomie, dit-il, totale vis-à-vis des institutions de la République, des associations de la société civile et d’autres regroupements et partis politiques.

 C’est l’une des conclusions de la réunion convoquée par la conférence des présidents des partis membres de ce regroupement, ce mercredi à Kinshasa. 

Dans la déclaration sanctionnant cette réunion, ces personnalités politiques disent, en revanche, renouveler leur confiance en leur autorité morale ; Bahati Lukwebo et annoncent des mesures punitives à l’encontre, indiquent-ils, des membres de leur plateforme politique qui ont créé une dicidence, en s’alignant dernière la décision du FCC.

Pour Berllamin Byamungu, un des communicateurs de l’AFDC-A, exclure Bahati Lukwebo, c’est en quelque sorte exclure son regroupement. 

La conférence des présidents des regroupements membres du FCC ont, à travers une déclaration, dit constater l’autoexclusion de Modeste Bahati Lukwebo, qui n’a pas obtempéré à la décision de leur plateforme de déclarer publiquement son soutien à la candidature d’Alexis Thambwe Mwamba au poste de président du Sénat. 

Winnie Imana

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom