Avant de s’envoler pour Niamey, capitale du Niger, le président de la République Félix Tshisekedi a échangé avec Leila Zerrougui, patronne de la Monusco samedi dernier.

D’après les informations relayées par la mission onusienne via son compte twitter, les deux personnalités se sont penchées sur la prochaine visite d’Antonio Guteress, secrétaire général de l’ONU en RDC. 

Le chef de l’État et la patronne de la Monusco ont également abordé la question liée à l’examen stratégique en cours et d’autres. 

La rencontre entre Félix Tshisekedi et Leila Zerrougui a intervenu au moment où la mission envisage de réduire son effectif au Congo-Kinshasa, alors que les groupes armés continuent à sévir dans l’Est du pays.

Lors de son séjour, à Bunia, dans la province de l’Ituri, le président de la République avait dit compter sur la Monusco, « surtout dans les zones à problèmes », pour mettre fin à l’insécurité grandissante dans ces territoires. 

Pendant ce temps, certaines voix se lèvent pour appeler à une nouvelle orientation de la plus grande mission onusienne dans le monde, en RDC, pour éradiquer les milices. 

P. Ndongo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom