Le mouvement citoyen Lutte pour le Changement (LUCHA) alerte les autorités du Nord-Kivu sur les mauvaises conditions de détention dans la prison centrale de Beni. 

Selon Clovis Mutshuva, un militant de Lucha, qui vient de passer quelques nuits dans la prison de Kangbayi/Beni, les détenus vivent dans des conditions inhumaines.

Cette maison carcérale à la capacité d’accueillir 250 prisonniers, mais « regorge actuellement plus de 1078 détenus », fait savoir cet ancien prisonnier.

« Ces sont des mauvaises conditions, il y’a une promiscuité totale dans cette prison. Les gents sont vraiment étouffés. Une situation qui expose les prisonniers aux différentes maladies », déplore C. Mutshuva. 

Ce militant de la LUCHA indique également que certains sont emprisonnés, d’après lui, innocemment. Il cite, par exemple, certaines personnes qui sont en prison pour n’avoir pas pu présenter aux forces de l’ordre leurs cartes d’identité. 

Parlant de cette situation, la coordination urbaine de la société civile de Beni s’inquiète de la non réaction des autorités face aux conditions carcérales très difficile dans la prison centrale de Beni. 

Kizito Bin Hangi, son président, plaide pour le désengorgement de cette maison carcérale. 

En dépit de la grâce présidentielle accordée à une dizaine de prisonniers le 30 Juin dernier, la situation reste précaire à Kangbayi, ajoute Kizito Bin Hangi.

A noter que lors de son passage en ville de Beni le mois dernier, la ministre provinciale de la Justice du Nord-Kivu, Feza Biti Mutiya avait promis de s’investir dans l’amélioration des conditions carcérales dans la prison centrale de Beni. Depuis lors, rien n’a été fait dans ce sens.

Gloire Kamandi

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom