Dans son allocution diffusée sur les antennes de la RTNC, à l’occasion du 59eme anniversaire de la RDC célébré ce 30 juin, Félix Tshisekedi est revenu sur la question de la justice congolaise qui aujourd’hui serait un peu plus partiale.

Le Chef de l’État a souligné qu’il est inutile de parler d’État de droit sans une justice équitable.

« La lutte contre la corruption et pour la bonne administration de la justice sont de gage de bonne gouvernance. Sans une justice équitable, il est inutile de parler d’État de droit », a-t-il déclaré.

De ce fait, il promet de nommer des personnes intègres dans les différents cours et tribunaux afin de redorer l’image de la justice.

« Je prends l’engagement et réitère en tant que magistrat suprême mon vœu de nommer des hommes et des femmes intègres afin qu’ils redorent le blason terni de la justice », a-t-il précisé.

Il sied de noter que la justice congolaise est aujourd’hui sujet à blasphème, notamment après les invalidations par la Cour constitutionnelle de plusieurs élus nationaux de Lamuka.

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom