Steve Mbikayi révèle que certaines personnalités politiques ont fabriqué des faux procès verbaux pour influencer en leur faveur les décisions de la Cour constitutionnelle, siégeant en matière de contentieux électoraux. 

D’où, la nécessité d’exiger l’authenticité des procès verbaux lors des audiences à la haute Cour, insiste l’ancien ministre de l’enseignement supérieur sur son compte twitter.

« Certaines personnalités ont fabriqué de faux procès verbaux. Ayant obtenu 500 voix, on en fabrique plus de 10 000! Députés élus, exigez l’authenticité des PV de ceux qui vous attaquent à la Cour constitutionnelle avec plus de voix que celles proclamées par la CENI plus l’arrestation des faussaires », a-t-il dit. 

La plus grande instance judiciaire de la RDC a déjà rendu plusieurs arrêts, en ce qui concerne les contentieux électoraux. Plus de 50 députés nationaux, dont une vingtaine de l’opposition, ont été invalidés au profit des autres candidats.

Cependant, certains d’élus invalidés dénoncent des irrégularités dans les arrêts de la Cour constitutionnelle, et d’autres parlent de la corruption. Ce qui a poussé les juges de cette instance judiciaire a accepté d’examiner des requêtes en rectification d’erreurs matérielles.

P. Ndongo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom