Au sortir de sa rencontre avec Chantal Yelu, conseillère du chef de l’État en charge de la jeunesse et la lutte contre les violences faites à la femme, ce mercredi, Jeanine Mabunda s’est dite scandalisée par le viol collectif, dont une mineure de 13 ans a été victime à Kinshasa. 

« Je voudrai, en tout cas, rassurer l’opinion qu’a ses côtés comme femme, comme Sœur, comme grande sœur et comme mère, nous sommes vraiment scandalisées par cette situation qui ne nous montre pas suffisamment la protection de la petite fille », a déclaré la présidente de l’Assemblée nationale. 

Par ailleurs, l’ancienne ministre du portefeuille espère que leur cri d’indignation sera entendu par les autorités.

« Nous espérons que notre cri d’indignation sera entendu pour que des mesures appropriées soient prises », a-t-elle dit.

Le 17 mai dernier, une élève de 13 ans de l’école Révérend Kim avait été violée collectivement par 7 garçons. 

Mardi, le tribunal pour enfant de la Gombe, siégeant en matière des enfants en conflit avec la loi, a condamné 2 garçons et acquitté 5 autres. Une décision de la Cour qui n’a pas satisfait la défense, qui promet de faire appel auprès du tribunal de grande instance de la Gombe.

P. Ndongo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom