Après la ville morte décrétée dans la ville ferroviaire de Mwene-ditu jeudi juin dernier afin d’exiger la “démission” du gouverneur Sylvain Lubamba et le “réajustement” de son gouvernement provincial, le Maire de Mwene-ditu Fidelie Kabinda Mutonji a adressé un message de paix à toute la population de son entité, pour la “construction” et le “développement” de toute la province.

L’autorité urbaine de Mwene-ditu a condamné avec la « dernière énergie » le comportement des manifestants, qui, dans leur colère ont réussi à incendier les étalages de trois marchés de la ville.

« Ce n’est pas en brûlant les marchés qu’on trouve le changement, ce n’est pas ça le peuple d’abord. Quand on brûle la case de l’autre, il est aussi peuple. Ce n’est pas par les marchés ni par la force que les choses doivent changer. Que ma population soit au calme, je pense que le gouverneur Sylvain Lubamba trouvera solution à leur desiderata et que nous allons aller de l’avant pour vivre ensemble le changement», S’est indignée Fidelie Kabinda.

Le nouveau gouvernement de la province de Lomami a été présenté le samedi 8 juin dernier. Après cette annonce officielle, un une manifestation de colère s’est observée sur l’étendue de la province avec les marches et autres manifestations de la population, qui exigeait l’intégration de ministres membres de l’UDPS.

Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom