Les cadres de l’Union pour la démocratie et le progrés social (UDPS), fédération de Tshikapa ne se sont pas toujours mis d’accord sur la personne à proposer pour être nommer dans le gouvernement provincial. 

Reunis ce vendredi, quelques vice-présidents féderaux, les présidents des sections et toutes les cellules de l’UDPS ont exprimé leur mécontentement par rapport à la démarche entreprise par le président féderal Omer Muamba Mufana Nshandi. 

Ces membres de l’UDPS/Tshikapa disent ne pas réconnaitre tous les noms proposés au gouverneur de province pour le poste ministeriel reservé à l’UDPS.

« Nous ne connaissons pas les personnes proposées au gouverneur de province pour un poste ministeriel reservé à notre parti, qui, d’ailleurs, sont déposés de manière clandestine. Nous invitons le gouverneur à rejeter toutes ces propositions et revenir à la raison », a déclaré le 4eme vice-président féderal de l’UDPS/Tshikapa.

Pierre Kabankonki révele que la féderation de Tshikapa a été surprise par la présence des  trois noms déposés au gouvernorat de province, notamment ceux proposés par le président féderal Omer Muamba, 3ème vice-président Ilunga Dikasa et le député provincial Pierre Muamba muamba, qui s’est lui même porté candidat à ce poste ministériel.

La féderation de l’UDPS/Tshikapa invite, par ailleurs, Dieudonné Pieme, gouverneutr de province, à ne pas considèrer un membre de l’UDPS qui se présente de manière clandéstine, pour réclamer un poste ministériel pour le compte du parti au pouvoir.

Au cas où l’UDPS ne sera pas concertée  officiellement, ses militants et toute la population seront dans la rue, préviennent-ils. 

Pendant ce temps, des femmes se réclamant de la ligue de femmes de l’UDPS ont organisé un sit-in ce jour devant le gouvernorat de la province du Kasaï, pour exiger la présence d’Elysé Misenga au sein du gouvernement Dieudonné Pieme.

Janderson Nyembue/Kasaï

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom