La RDC et le Burundi ont, dans un communiqué conjoint signé ce samedi 15 juin dans la foulée de la visite de Félix Tshisekedi à Bujumbura, soutenu la nécessité de relancer les organisations d’intégration régionale et sous régionale dans la promotion et la consolidation de la paix, la sécurité, la stabilité et le développement durable.

Ce relancement qui permettrait, d’après les deux pays, à booster la Communauté internationale pour la région de Grands lacs (CIRGL) ainsi que la communauté économique des pays de Grands lacs (CEPGL).

Déjà, la CEPGL est quasiment en veilleuse, depuis un temps, à cause des frictions et méfiance entre les états membres particulièrement le Rwanda et le Burundi.

D’après la présidence de la République, ces redynamisations de ces structures sous-régionales entreraient dans la vision du Chef de l’État Félix Tshisekedi qui veut récupérer le leadership dans la sous-région de Grands Lacs, principalement.

Signalons par ailleurs, la présence du Congo au sein des structures de la région peut vraisemblablement concourir à l’amélioration de sa situation sécuritaire et même de son développement.

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom