Les députés de la coalition Lamuka ont respecté leur mot d’ordre de ne plus prendre part aux séances plénières, en signe de contestations à l’invalidation de certains d’entre eux par la Cour constitutionnelle.

Au cours de la plénière de vendredi 14 juin, il a été remarqué l’absence de tous les élus de cette coalition que dirige pour l’heure Moïse Katumbi.

Pour Lamuka, la Cour constitutionnelle devra surseoir à ces arrêts qu’il considère d’illegaux. D’ores et déjà, les cadres et militants de cette plateforme tiennent des sits-in et manifestations de rue pour crier au rejet de ces différents verdicts.

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom