Après la réunion de ce vendredi 14 juin avec le président de la Cour constitutionnelle, Benoit Lwamba concernant l’invalidation d’une trentaine de députés de l’opposition, Cherubin Okende a non seulement fustigé son recalage mais aussie profil de l’élue qui l’a remplacé, à savoir : Wivine Milena du PPRD. 

A l’en croire, Wivine Moleka n’a pas assumé ses responsabilités lors de ses deux mandats à l’Assemblée Nationale. 

« En tout cas, ce n’est Wivine Moleka qui peut me remplacer. Soyons sérieux. Ces citoyens savent que Madame Wivine Moleka a déjà eu deux mandats

Qu’est-ce qu’elle a pu faire, rien du tout, en terme de la défense des intérêts de la population », affirme-t-il.

À la suite de cette rencontre avec les députés de la coalition Lamuka, le président de la cour constitutionnelle promet de tenir compte des doléances des invalidés. 

« Le président de la Cour constitutionnelle a été sensible. Il a promis de tenir compte de nos préoccupations et pourquoi pas en instituant une chambre spéciale pour voir des cas flagrants de tricherie, des cas flagrants des dols dont certains juges ont pu regenter dans les requêtes qui ont été déposées à la Cour constitutionnelle », dit-il.

Selon Cherubin Okende, le président de la cour constitutionnelle a promi de tout faire pour rétablir tout ceux qui ont été invalidés de manière « sinique »

 

Winnie Imana

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom