Dans une déclaration faite ce vendredi par Carcyl Mwimbila, président de l’Asbl Rassemblement des Jeunes Conscients du Congo (RAJECO) a accusé certains partis politiques membres du FCC d’instrumentaliser les jeunes du PPRD afin d’agir sous la casquette des militants de l’UDPS.

« Nous condamnons, par ailleurs, le comportement des partis membres du FCC, celui de recruter les voyous et délinquants à qui ils remettent de l’argent, et instrumentalisent pour  attaquer les sièges d’autres partis politiques notamment le PPRD sur limete et l’ARC sur 11ème rue de la même commune afin de se créer des toutes pièces les accusations infatigables contre les combattants du CACH », a-t-il indiqué. 

Par ailleurs, cette organisation appelle, à son tour, à des poursuite judiciaires contre le député national Charles Nawej, pour outrage à l’endroit du chef de l’Etat

« Après constat, avis et considérations sur les faits d’actualités qu’a fait face notre pays ces derniers temps, l’Asbl RAJECCO recommande au procureur général de la République près la cour de cassation de se saisir d’office du dossier ayant élevé les tensions et les esprits des 80.000.000 de congolais à travers les injures tenues par l’honorable Nawej à l’endroit du président de la république patrimoine publique réservé », a déclaré le président de cette structure de la société civile.

Quant à la Cour constitutionnelle, le RAJECCO appelle à la révision des arrêts qui sont contestés par d’autres députés invalidés.

« Remercions la cour constitutionnelle pour ses arrêts rendus malgré des multiples erreurs considérés justement comme erreurs matérielles selon les invalidés. Demandons à celle-ci, s’il y a moyen, de revoir dans ses compétences lesdits arrêts afin de corriger les soi-disant erreurs matérielles », a conclu le RAJECCO.

Le RAJECCO réitère également son soutien au président de la République Félix Antoine Tshisekedi.

Christelle Abeta

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom