Une vive tension règne à Kinshasa depuis le lundi dernier. Les jeunes de l’UDPS avaient empêché d’abord l’accès aux députés nationaux au Palais du peuple, avant de s’attaquer aux sièges de différents partis politiques du Front Commun pour le Congo (FCC).

Ces jeunes accusent les élus du FCC d’avoir outragé le président de la République Félix Tshisekedi, pour avoir tablé sur ses nominations des mandataires à la SNCC et la Gécamines.

A travers une déclaration signée Innocent Mirimo, président de la ligue des jeunes du PPRD Nord-Kivu, ce mercredi, les jeunes du PPRD en province sortent de leur silence pour se joindre à leur camarades de Kinshasa, en dénonçant le comportement qu’ils qualifient d’antidémocratique et malveillant de la part des jeunes membres de l’UDPS.

Ces jeunes du PPRD au Nord-Kivu mettent ainsi en garde les membres de l’UDPS, qui se livrent, selon eux, à des manifestations violentes appelant ceux de ce parti membre du FCC à plus de vigilance.

« Nous membres de la ligue des jeunes PPRD Nord-Kivu condamnons les actes antidémocratiques et malveillants que manifestent certains jeunes membres de l’UDPS face aux institutions de la République et ses animateurs, ainsi qu’aux édifices et emblèmes de notre cher parti, le PPRD. Nous mettons en garde ces jeunes de l’UDPS et nous reiterons encore une fois notre soutien aux valeurs républicaines et demandons aux jeunes du parti de rester vigilants face a toutes ces provocations », rapporte ladite déclaration.

Ce mercredi, la situation est restée tendue à Kinshasa tout l’après-midi, où plusieurs sièges des partis politiques du FCC étaient la cible des manifestations violentes des jeunes de l’UDPS.

Fidèle Kitsa

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom