L’association congolaise pour l’accès à la justice (ACAJ) a, au cours d’un point de presse, ce jeudi 13 juin vociferé contre les arrêts de la Cour Constitutionnelle portant invalidation des élus nationaux dont 23 de la coalition Lamuka, au profit de ceux du FCC, pour la plupart.

Pour Georges Kapiamba, Président de cette organisation de droits de l’homme, les arrêts de la Cour Constitutionnelle sont manifestement illégaux, notamment par le fait que la composition de la haute Cour est illégale, depuis le non-lieu du tirage au sort devant concourir au remplacement de trois juges dont deux avaient démissionné et un autre décédé.

Notant en même temps le dépassement du délai concernant l’examen de contentieux, l’Acaj recommande la démission de juges de cette haute juridiction.

« l’Acaj considère que tous les arrêts rendus par la Cour constitutionnelle équivalent à un ordre manifestement illégal. Et, conformément à l’article 28 de la constitution, nul n’est tenu d’exécuter un ordre manifestement illégal. l’Acaj appelle tous les juges dea Cour constitutionnelle à la démission », a déclaré Georges Kapiamba.

Rappelons que ces verdicts de cette juridiction du pays ont placé le pays dans une tension avec de contestations ça et là, notamment des militants, élus et cadres de Lamuka. Ces derniers qui ont manifesté ce jeudi devant la cour constitutionnelle contre lesdits arrêts.

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom