La situation sécuritaire reste  préoccupante  à Ngoyo, contrée située dans la localité Pendekali, groupement Batangi-Mbau, secteur Beni-Mbau, territoire de Beni, dans la province du Nord-Kivu.

À la base, des miliciens Mai-Mai font la loi et sèment terreur et désolation au sein de la population dans la région où les activités sanitaires restent suspendues depuis plusieurs jours.

D’après Sheikh Ramazani, cadre de la société civile locale, contacté par Actu30.info, cette paralysie est due aux menaces de mort proférées par des Mai-Mai à l’infirmier titulaire du centre de santé de Ngoyo.

Les assaillants exigent 150$ pour qu’il y ait transfert des cas confirmés d’Ebola à Mangina, agglomération sise à près de 30 kilomètres, à l’ouest de Beni.

La société civile locale craint un éventuel danger et plaide pour le renforcement du dispositif sécuritaire dans la zone et demande aux autorités compétentes d’intervenir le plus tôt possible, afin de permettre aux professionnels de santé de bien exercer leur travail.

Fabrice Ngima

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom