Le Porte-parole de la ligue des jeunes du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD) affirme à Actu30.Info, ce mardi, qu’à Lubumbashi, des militants se réclamant de l’UDPS ont attaqué le siège de leur parti. M

Selon lui, ces jeunes, qui protestaient contre le débat déclenché à la chambre basse du Parlement sur les ordonnances présidentielles, ont saccagé, pillé et détruit le siège du PPRD situé sur l’avenue du 30 juin, dans la capitale du Haut-Katanga. .

« Effectivement, le siège du PPRD situé sur l’avenue du 30 juin a été attaqué par des militants qui se réclament de l’UDPS. Ils sont venus, ils ont saccagé le siège, ils ont pillé et ils ont détruit », a-t-il fait savoir. .

Le Speaker des jeunes du parti de l’ancien Président Josep Kabila dit, par ailleurs, déplorer l’attitude des combattants et demande aux autorités de réhabiliter le PPRD dans ses droits. 

« Nous déplorons cette attitude des jeunes de l’UDPS. Nous en appelons les autorités à réhabiliter le parti dans ses droits parce que (…) Comme vous savez, il y a eu destruction méchante. C’est une infraction pénale », a insisté Yannick Tshisola. 

Ce sont des provocations, poursuit-il, « Nous n’allons pas entrer dans ce jeu des inconscients.  Nous voulons à ce que les autorités de l’UDPS puissent socialiser leurs membres (…) puissent éduquer leurs membres pour que des tels incidents ne se reproduisent plus ».

C’est depuis lundi que les militants de l’UDPS manifestent contre les députés nationaux FCC, qu’ils accusent d’outrage au chef de l’État. Lundi à Kinshasa, par exemple, plusieurs élus nationaux ont été attaqués par ces combattants. Le garde-corps d’un député national en avait été même blessé. 

P. Ndongo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom