Après l’invalidation de deux députés de la Coalition des Démocrates (CODE), Jean Lucien Bussa s’interroge s’il s’agit d’une erreur matérielle comise par la Cour Constitutionnelle ou d’une volonté délibérée de nuire à son regroupement politique. 

Pour l’ancien ministre du commerce extérieur, il est impossible que la haute Cour qui n’a pas procédé au recomptage des voix modifient les résultats proclamés par la CENI.

Les députés nationaux de la CODE, Dieudonné Sambo, élu dans la circonscription électorale de Gungu, dans l’Est du pays et Georges Kazadi Kabongo, parmi les élus de Kaniama, sont remplacés respectivement par l’actuel ministre du travail issu du Palu et Alliés et le ministre de l’industrie en fonction, membre de l’ADRP.

Par conséquent, J-L Bussa appelle la Cour Constitutionnelle à corriger des erreurs matérielles contenues dans ses arrêts, pour, dit-il, s’en convaincre.

P. Ndongo

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom