Dans sa déclaration faite ce mardi 11 juin et signée par son vice-président, Pierre Lumbi Olongo, Ensemble pour le Changement s’est insurgé contre le refus d’octroi d’autorisation d’atterrissage pour Moïse Katumbi ainsi que contre l’invalidation de 21 députés et 2 sénateurs de Lamuka.

Pour ce regroupement pro-Katumbi, la justice congolaise est sabordée sous la pression de la coalition FCC-CACH

Dans cette foulée, Ensemble pour le Changement sous-tend que la coalition FCC-CACH etale des scènes de ménage sur la place publique et son incapacité à Gouverner le pays.

« Pour un mandat de cinq ans, six mois sont gaspillés à tourner en rond, juste parce que le pouvoir Kabila tient à démontrer d’une part, qu’un mandat de cinq ans serait peu de choses et qu’il faudrait le rallonger; et d’autre part, qu’il n’y aurait que Kabila pour tenir un tant soit peu les rennes de ce pays et justifier son ambition de demeurer le tireur de ficelles avant de reprendre le flambeau », indique ce regroupement dans cette déclaration parvenue à Actu30.

Ensemble pour le changement place le Président de la République « devant ses responsabilités pour avoir volontairement accepté la charge de conduire la nation ».

Don-Neille LBK

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom