Un comportement inhabituel a élu domicile dans le chef lieu de la province du Kasaï Oriental depuis quelques jours, il s’agit d’un phénomène qui consiste pour les jeunes garçons de certains coins de la ville de Mbujimayi de s’en prendre aux jeunes filles et aux mamans habillées en courte-jupes et pantalon .

Pour les auteurs de ces actes, les femmes qui s’habillent en courtes jupes et pantalons «troublent» l’ordre public dans la ville.

Dans la commune de Dibindi, le vendredi 10 et samedi 11 mai 2019, des jeunes garçons ont déchirés les jupes et pantalons de plusieurs femmes, avec confiscation de certains biens de valeurs. Le même mouvement s’est répandu jusque dans la commune de Bipemba.

Pour Louis D’Or Ntumba Ciapota, maire de la ville de Mbuji mayi, aucune autorité provinciale n’a donné pareil instruction

« Nous avons su quand ces inciviques étaient déjà à l’œuvre. On a vite dépêché nos services sur terrain pour avoir des précisions, pour ceux qui font ce mouvement. Nous savons qu’il y a moyen d’éduquer des enfants dans la manière de s’habiller, mais , pas dans cette brutalité en déchirant les habits.», a dit le maire de Mbujimayi à Actu30 le maire de Mbuji-mayi.

Ntumba Ciapota demande à la population de dénoncer tous ceux qui commettent ces pratiques afin qu’ils soient conduits aux services de Sécurité.

Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom