L’organisation des élections des gouverneurs dans la province du Sankuru n’est pas à l’ordre du jour au sein du gouvernement. Selon le vice-ministre de l’intérieur Basile Olongo qui répondait à la radio Top Congo FM, les conditions sécuritaires ne sont pas encore réunies

« Les manifestations ont abouti aux pertes en vies humaines dans le Sankuru, parce que la population s’opposait à la manière dont on n’avait rendu les candidatures de ceux qui souhaitaient devenir gouverneur demain, dire qu’aujourd’hui les conditions sécuritaires sont améliorées, non, car rien n’a changé, et nous attendons faire un travail de fond pour faire comprendre à cette population que les élections ne sont pas la fin du monde  » a déclaré Basile Olongo Vice- premier ministre ai de l’intérieur


Le président de la la République Félix Tshisekedi, avait échangé avec les ressortissants du Sankuru la semaine passée pour palier à la crise que connaît la province.

Roberto Tshahe

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom