Jean-Marie Mangobe, le Secrétaire Général à l’enseignement primaire Secondaire et Professionnel (EPSP) n’est pas impliqué dans un « détournement » des frais destinés au Service national d’identification des élèves “SERNIE”, près de 69 milliards de francs congolais pour les années scolaires 2017 et 2018.

Dans une mise au point du service de communication au Secrétariat Général de l’EPSP, on souligne qu’il est “impossible” de réunir cette somme dans les deux années, car le montant récolté pour les deux ans n’atteint même pas le 1/10 de la majorité d’élèves, d’après les rapports établis par les différentes provinces éducationnelles.

« L’auteur de l’article évoque un détournement de 69 milliards de francs congolais s’appuyant sur un imaginaire effectif de 23 millions d’élèves sur l’ensemble du pays, multipliés par 1 500 francs de frais que payent chaque élève pour son enregistrement. Cela, pour les années scolaires 2017 et 2018. Un calcul simpliste et ridicule d’autant plus que, même dans la folle hypothèse que l’effectif des élèves pour ces deux années soit de 23 millions multipliés par deux, ce n’est pas tout le monde qui paie ces frais, du reste, non contraignants », explique le Service de communication du Secrétariat Général à l’EPSP.

Il a précisé que le recouvrement de ces frais est très laborieux. Le peu qui est versé auprès de l’opérateur de téléphonie mobile Orange via la monnaie électronique Orange Money, est instantanément et automatiquement reparti à travers la plateforme aux différents bénéficiaires dont le SERNIE à tous les niveaux, en suivant la clé de répartition initiale via Orange Money.

Entre temps, la même source poursuit en disant que l’audit initié actuellement par le SG Jean-Marie Mangobe vise à vérifier la «traçabilité» des fonds récoltés en 2017 et 2018.

Il convient de noter que le Service national d’identification des élèves est sous tutelle du ministère de l’Enseignement Primaire Secondaire et Professionnel (EPSP). Le SERNIE ne dispose d’aucune autonomie technique et financière, selon les textes édictés par la Fonction publique. Le paiement de la prime de fonction du Directeur du SERNIE relève de la compétence du SECOPE et non du SG/Epsp.

Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom