En marge de la Journée mondiale de la lutte contre le paludisme célebrée le 25 avril de chaque année, MSF a ouvert les portes de son PROJET-BILI à quelques journalistes de kinshasa.


Une visite de quarante huit heures a été organisée à cet effet dans la zone de santé de Bili,dans le territoire de Bosobolo,situé à 163km de Gbadolite(chef-lieu du Nord-ubangi).


Sur palce près de 62 structures de santé et l’HGR vivent au rythme de l’appui MSF afin de réduire le taux de mortalité et lutter contre les pathologies liées à l’enfant tel que le paludisme,la diarhée et les infections respiratoires
Il s’agit entre autres parmi ces structures:
-le centre de santé de référence de Baya
-le poste de santé de ligwa
-le site des soins communautaires de kondo
-le centre de santé de Bili,mais aussi
-l’Hôpital Général de Référence(HGR)de Bili
Les structures de santé appuyées par MSF administrent chacune des soins de manière spécifique

André Pundingeri, chef de poste de santé de Ligwa, situé dans l’Aire de santé de Baya à 220km de Gbadolite indiqu’il a été formé aux premiers secours par MSF pour la prise en charge gratuite du paludisme simple chez les enfants de 0 à 5ans

« ,MSF m’a formé, c’est moi qui reçois des patients ici, nous arrivons en général à calmer des cas simples de palu, quand une mère emmène son enfant, je prélève tout ce que je peux, si c’est positif je donne des médicaments ACT et j’observe la baisse de la température pendant 6heures, s’il n’y a pas de changement, je fais un transfert au centre de santé de référence de Baya », explique-t-il

Pour OuattaraSouleyman, Référent Mèdical(MSF-Bili), l’appui de MSF a pour objectif de casser la barrière entre la communauté et un soin de qualité contre le Paludisme

« Beaucoup de congolais ne pouvaient pas aux soins contre le paludisme faute d’argent et de distance,la réduction des barrières géographique entreprise par MSF et la gratuité des soins à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ont permis d’augmenter l’accès aux soins des enfants

Le Référent Médical ajoute qu’au-délà de l’appui tant médical que logistique,MSF contribue également au renforcement des capacités des leaders communautaires

« Le renforcement des capacités des leaders communautaires et acteurs locaux,je cite les comités de développement des Aires de santé(CODESA) fait partie intégrante de la stratégie d’intervention MSF dans le but d’assurer une bonne appropriation et compréhension des activités par la communauté »,renchérit-il

Lancé depuis 2017,le PROJET MSF-BILI,avait enrégistré au deuxième semestre de la même année près de 29.000 consultations et 70.000 consultations à la même période en 2018

Christelle Abeta

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom