Huit activistes du Mouvement citoyen Lutte pour le changement (LUCHA) section de Mbujimayi, arrêtés en date du 02 avril 2019 pendant qu’ils réclamaient la baisse du prix de carburant au chef-lieu de la province, ont porté plainte contre le commissaire provincial adjoint de la PNC Kasaï Oriental en charge de l’administration, Eddy MUKUNA et aux policiers qui l’accompagnaient.

Dans une lettre commune signée tour à tour par les victimes Jean Paul Mualaba, Auguy Bukasa, Alain Kalala, Armand Ntumba, Junior Odia, Junior Mbuyi, Héritier Mukendi et Serge Kabeya adressée à l’Auditeur supérieur près la Cour d’ordre Militaire du Kasaï Oriental, ces millitans accusent les forces de l’ordre de les avoir « torturés » lors d’une marche pacifique.

“ En effet, nous leur reprochons de nous avoir torturés lors de la marche pacifique du mouvement citoyen LUCHA, organisée conformément à l’article 26 de la constitution de notre pays ”, indique la lettre commune de la Lucha.

Ils espèrent de l’Auditeur supérieur, la recevabilité de leur requête, tout en demandant la condamnation de M. Eddy Mukuna et ses policiers pour «tortures» conformément au code pénal et la loi N°0011/008 du 09 juillet 2011 portant “criminalisation de la torture en RDC” ainsi qu’à la restitution de leurs biens “extorqués” lors de la dite marche et la prise en charge de soins médicaux.


Crispin KAZADI

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom