La police nationale congolaise a tenu une réunion à Kinshasa ce mercredi 03 avril 2019, avec les représentants des entreprises de gardiennage dans le but de la matérialisation de la décision qui consiste à retirer les policiers commis à la sécurisation des personnes physiques, morales et privées, tel que l’indique le commissaire divisionnaire de la police, Célestin BENGAMA BOPUTA.

«Dans ces sociétés de gardiennage privées, nous devons retirer nos policiers pour les utiliser dans nos unités, les sous commissariats qui en ont grandement besoin. Le constat est amère. Si vous visitez nos commissariats, la population a besoin de la police nationale mais la police est dans certains endroits et absents. Il est de notre intérêt à ce que nous puissions récupérer les éléments pour les placer dans les commissariats pour que l’intervention de la police soit efficace » a indiqué le général Célestin BENGAMA BOPUTA.

Selon le commissaire divisionnaire de la police nationale congolaise, cette décision est inscrite dans la loi organique de la police nationale congolaise.

« Je vous renvoie à la loi organique de la police et aussi la constitution elle même qui dispose, en ce qui concerne la police, la mission legalienne de la police c’est la sécurité des personnes ainsi que de leurs biens. Selon la loi organique de la police, on ne devait pas avoir, pour les services de gardiennage, la sécurité des personnes physiques, morales et privées, les éléments de la police entrain d’intervenir » souligne t-Il.

Par ailleurs il affirme que cette procédure n’occasionnera pas une rupture brutale avec les sociétés de gardiennage. C’est un processus qui a été démarré en 2014.

Winnie Imana

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom