Les médecins des structures sanitaires de la province de la Tshopo viennent de déclencher depuis ce mardi une grève illimitée.

Ils réclament à l’État congolais, le payement de leur salaire du mois de janvier dernier qui a été suspendu sur ordre administratif émis par les autorités nationales.

C’est le Docteur Jean Paul LOMBALE, président provincial du syndicat national des médecins du Congo, qui l’a précisé ce matin .

« Nous réclamons notre droit et ainsi nous décidons d’aller en grève jusqu’au payement », a-t-il dit.

À l’hôpital général de référence de la Makiso, cette grève était observée déjà depuis le lundi 4 février sur ordre du Synamed. Les médecins affectés à cet hôpital sont tous restés à la maison question de faire pression à l’Etat.

Pour l’heure, deux médecins sur le 19 que compte l’établissement sont choisis pour faire le service minimum pendant 3 jours. Et si le Gouvernement ne répond pas à leur revendication, les médecins passeront à la vitesse supérieure qui consiste à sécher les structures sanitaires, a poursuivi le président provincial du Synamed Jean PAUL LOMBALE qui a demandé à la population de comprendre cette décision.

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom