Après validation des résultats provisoires de l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 par la cour constitutionnelle, Martin Fayulu a tenu une déclaration dans la nuit du samedi 19 janvier à dimanche 20 janvier, au cours de laquelle il se proclame seul président légitime de la RDC.

« c’est pourquoi, et au regard de l’article 5 de la constitution qui dispose clairement que la souveraineté nationale appartient au peuple. Tout pouvoir émane du peuple qui l’exerce directement par voie de référendum ou l’élection, je me considère désormais comme le seul président légitime de la République Démocratique du Congo», a déclaré Martin Fayulu.

Il demande, par ailleurs, au peuple congolais et à la communauté internationale de ne pas reconnaître ces résultats.

« dès lors, je demande au peuple congolais de ne pas reconnaître tout individu qui se prevaudrait illégitimement de cette qualité ni obéir aux ordres qui émaneraient de lui. Je demande à l’ensemble de la communauté internationale de ne pas reconnaître un pouvoir qui n’a ni légitimité ni qualité légale pour représenter le peuple congolais», a t-il dit.

Martin Fayulu lance un appel au peuple de se prendre en charge en organisant des manifestations pacifiques sur toute l’étendue du territoire national pour la défense de sa souveraineté conformément à l’article 64 de la constitution.

Winnie IMANA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom