La synergie des missions d’observation citoyenne des élections a tenu un point de presse ce dimanche 30 décembre 2019 au pullman du grand hôtel de Kinshasa, pour rendre public les difficultés que rencontre certains centres de vote au pays.

Dans le soucis d’honorer sa vision, d’un Congo véritablement démocratique où les élections crédibles concourent à la paix et à la stabilité. La symocel a déployé 18.000 observateurs répartis au niveau national, provincial, territorial et des chefferies.

Le constat fait à travers la république, rapporte que plusieurs centres ont des énormes difficultés entre autre des machines bloquées et brûlées causé par des oublies de mots de passe. Des cas de panne, d’absence d’élèments sécurité, manque des machines ont été signalé dans le lualaba.

À Kinshasa comme ailleurs, plusieurs témoins n’ont pas accès dans les bureaux de vote par manque des cachets au verso de leurs badges.

La symocel déplore la présence des centres non répertoriés, des centres délocalisés, des remplacement illégale des machines à travers le pays.

Pénélope KASITA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom