Dans une déclaration lue ce vendredi 30 novembre 2018 sur le processus électoral en cours , le comité laïc de coordination invite toutes les parties prenantes aux élections à un sursaut patriotiques et citoyen en vue d’aboutir à un scrutin crédible et pour une alternance au sommet de l’Etat le 23decembre.

« Conscient de l’importance de cet acte historique et de la gravité des enjeux du moment, le CLC informe qu’il organisera, avec ses partenaires du mouvement citoyen un réseau autonome d’observation électorale citoyenne , afin de détecter tout manquement des parties prenantes à l’éthique électorale, » dit l1 déclaration lu par le professeur Isidore Ndaywel .

Le CLC souhaite que l’élection présidentielle soit organisée avec le bulletin papier

« Le CLC considère que l’élection présidentielle ,en raison de sa sensibilité extrême ,mérite d’être organisée à base de bulletin en papier qui peuvent être imprimé localement au cours de ces semaines de campagne, » souligne la déclaration

Pour le Comité laïc de coordination la date du 23 décembre est irrévocable

 » Le CLC estime que la date butoir de ce processus électoral doit demeurer fixée le 23 décembre 2018.Au delà de cette date,de nouveau dirigeants doivent être à la tête de la république. Il est à craindre que notre peuple ne puisse tolérer qu’il en soit autrement « .

L’utilisation de la machine à voter aux élections du 23 décembre 2018 continue à divisé la classe politique congolaise

Jael Moloway

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom