Le front commun pour le congo a officiellement lancé sa campagne électorale ce samedi 24 novembre 2018. C’était à travers des cultes religieux organisés dans différentes églises dans toutes le provinces du pays . À kinshasa 8 cultes ont été organisés . Le coordonnateur du Front commun pour le congo a prié à l’Eglise Anglicane dans la commune de Kalamu. Néhémie Mwilanya était accompagné de quelques membres du comité stratégique du fcc dont Azarias Ruberwa, Ingele Ifoto ou encore de Bernadette pundu membre de l’équipe de campagne de Ramazani Shadary

 » Nous ne pouvons pas oublier qu’il ya un être suprême créateur des cieux et de la terre et qui est le maître de toute chose. Dans le sens de notre responsabilité nous avons voulu laisser la campagne de tous nos candidats FCC entre les mains de Dieu. Nous avons voulu placer la campagne du Front commun pour le congo sous la bénédiction de Dieu » à dit Néhémie Mwilanya au sortir du culte religieux.

Le FCC reste à l’écoute du peuple selon Néhémie Mwilanya

 » L’autorité morale du Front Commun pour le Congo a donné des instructions claires . Le FCC va se présenter à cette campagne sous le signe de l’humilité parceque gérer ce pays n’est pas une aventure. Nous voulons compter sur la population qui a adhéré à notre projet de société. Un projet du rassemblement des Congolais autour de ce qui leur est cher, entre autre l’unité du pays la cohésion la poursuite du développement social et économique. Nous devons partir de quelque part de ce que nous avons commencer qui n’a pas été achevé. Pour cela, nous voulons rester à l’écoute de notre peuple pour savoir ce qu’il nous a reproché afin de le placer en ordre utile dans ce dialogue que nous allons amorcer avec notre peuple » précise le coordonnateur du Front Commun pour le Congo .

Néhémie Mwilanya insiste , pour le FCC , la campagne électorale doit être pacifique. C’est le credo de la plate forme qui soutien la candidature de Emmanuel Ramazani Shadary.

Rachel KITSITA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom