Quelques heures seulement après le lancement officiel de la campagne électorale sur toute l’étendue du pays par la Commission Électorale Nationale indépendante CENI les candidats à la députation provinciale tout comme aux législatives nationales et en ville de Goma ont répondu aux abonnés absent ce premier jour de la campagne électorale.

Ce jeudi 22 novembre 2018 pendant qu’un bon nombre de la population s’attendait à une vive ambiance et caravane motorisée toute la journée, c’était au contraire une ville timide sans indice annonçant le début de la campagne électorale sauf certaines affiches qui se faisaient visibles le long de différentes artères arbores même et sur des murs et dans les points chauds de Goma.

Certains candidats ont profité de ce premier jour pour conquérir les esprits de la population en réunissant des jeunes tout comme des vieux pour lancer officiellement leur campagne électorale et les expliquer leur projet de société avec des messages « VOTER TOUS POUR… ».

Satisfaction pour les uns et désolation pour les autres

« Nous nous croyions que ces députés viendront avec un autre discours que celui de 2006 et 2011 qui étaient complètement démagogues, mais nous sommes surpris qu’ils n’ont pas changé de promesses. Ils sont venus encore une fois avec ces mêmes mots et mêmes stratégies, nous sommes fatigues avec ça, nous allons voter la personne qui présentera ses actions vues et que nous connaissons » nous a confié un habitant de Goma qui a pris part au lancement de campagne d’un candidat député national.

Les candidats de la majorité présidentielle tout comme de l’opposition semblent se mettre d’accord sur l’usage de la machine à voter lors des scrutins du 23 décembre 2018 comme en témoigne leurs affiches et supports de campagne électorale incitant la population à participer au vote

Fidele KITSA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom