Les membres du Conseil de Sécurité des Nations-Unies ont insisté mercredi 21 novembre dernier sur la nécessité de dégager un consensus sur les points de divergence du processus électoral en cours, et particulièrement sur les machines à voter.

Ils ont exprimé leur préoccupation concernant le déficit de confiance et les différends qui subsistent encore entre les acteurs politiques et les a encouragés, ainsi que la Commission Électorale Nationale Indépendante, « CENI », à travailler ensemble pour régler les problèmes d’intérêt commun.

« Sans plus de retard, travailler dans l’intérêt de la construction de la confiance et atteindre le plus grand consensus possible sur l’organisation technique des élections, notamment en ce qui concerne les machines à voter et les électeurs sans empreintes digitales », précise le communiqué.

S’agissant de la campagne électorale, les membres du Conseil de Sécurité ont exhorté toutes les parties prenantes à s’engager pacifiquement et de manière constructive dans le processus électoral, afin d’assurer la tenue des élections crédibles et transparentes mais aussi préserver la paix et la stabilité en RDC et dans la région.

« De plus, ils ont rappelé l’importance d’assurer la sûreté et la sécurité des candidats et des électeurs au cours de la période de la campagne », poursuit le communiqué.

Les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU ont cependant, félicité le gouvernement de la République en ce qui concerne le financement des élections.

Jael Mulowayi 

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom