À la veille du début de la campagne électorale le Front Commun pour le Congo a enregistré ce 21 novembre 2018 ses derniers adhérents. C’était au cours d’une cérémonie solennelle à kempesky fleuve congo Hotel. Une centaine de personnalités et associations ont signé la charte du FCC. Le coordonnateur du Front Commun pour le Congo Néhémie Mwilanya les invite à porter le message de la structure.

 » A la veille du début de la campagne électorale nous sommes heureux de vous accueillir. Votre adhesion montre que vous avez compris la vision du Président de la République. Allez de ville en ville porter l’évangile du Front Commun pour le Congo. Ici nous mettons le congolais au centre de notre action politique. Nous travaillons pour l’avenir radieu de nos enfants. À partir de demain nous devons promouvoir nos idéaux pour expliquer le bien fondé de notre combat afin que les congolais intériorisent nos idéaux pour qu’ils votent le candidat Ramazani Shadary. « exhorte Néhémie Mwilanya.

Pour Néhémie Mwilanya il faut une majorité à tous les niveaux au FCC au terme des élections du 23 décembre 2018

 » Il nous faut une large majorité au niveau national et provincial, il nous faut contrôler les provinces pour poursuivre le processus de décentralisation dans lequel nous nous sommes engagés pour apporter le développement à la base » dit il.

Le coordonnateur du Front Commun pour le Congo invite les congolais à faire un jugement de lucidité lors du vote

 » Nous demandons à notre peuple de faire un jugement de lucidité parce que pendant 3 ans tous lui a été vendu. En face de nous c’est le vent qui a été vendu à notre peuple. On a vendu à notre peuple que le combat qui était mené, était un combat pour les élections . L’heure est venue pour notre peuple de se rendre à l’évidence que les chantres de ce combat ne plaidaient que pour leurs propres chapelle. Si vous tournez le regard vers Genève vous vous rendrez compte que c’est un complot qui a été orchestré contre le peuple congolais , un complot qui tentait d’installer à la tête de ce pays une classe politique prête à servir les intérêts affairistes souligne Néhémie Mwilanya

Le front commun pour le congo a été créé le 07 juin 2018. Pour ce mercredi ce sont plus de 141 associations, une trentaine des personnalités et plusieurs partis politiques qui ont signé la charte de la structure.

Rachel KITSITA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom