À 2 jours du début de la campagne électorale la Commission Électorale Nationale Indépendante a réuni autour d’une table le conseil supérieur de l’audiovisuel et de la communication, la CENI et le Ministère des medias représenté par le Ministre Lambert Mende. Selon Corneille Nangaa cette reunion a pour objectif de voir si les instruments légaux sont adaptés pour une campagne réglementée.

 » Nous voulons entamer une campagne électorale sans faille du point de vue de la réglementation. Si en 2006 et 2011 la campagne s’est déroulée dans un climat plus ou moins, il n’en est pas le cas aujourd’hui. En 2018 le contexte est pollué avec les reseaux sociaux. L’objectif est de savoir comment gérer cette question surtout qu’il y a intox, ou encore diffamation, gratuite , c’est ce qui justifie la présence du ministre de la communication et médias  » a dit Corneille Nangaa

Le président de la CENI a annoncé par ailleurs le lancement ce mercredi 21 novembre 2018 de la campagne qui débute le 22 à minuit.

Pour le président du CSAC, les dispositions ont été prises pour permettre entre autre l’accès des candidats aux médias publics.

 » Outre la directive, nous avons mis en place une commission de vigilance qui va suivre si les candidats auront le même accès aux medias publics, notamment les candidats présidents de la République » a indiqué Tito Ndombi Président du CSAC.

Corneille Nangaa propose sa mise à jour de la directive qui sera précédée par la mise en place d’une commission CENI-CSAC afin de faire des propositions concrètes et profondes des nouvelles dispositions a insérer dans la directive

Rachel KITSITA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom