Twitter/PPRD

La mobilisation des militants du Front Commun pour le Congo suscitent diverses réactions. Si pour les membres du FCC c’était une reussite totale , l’opposition et une certaine opinion crient à une participation monnayée.

« C’est le fruit de 10.000 fc de transport donné à chaque militant . Le FCC et une coquille vide qui ne peut même pas mobiliser 5000 personnes« , a dit Honoré Mvula coordonnateur du collectif des jeunes pro changement

Au FCC on se défend. Contacté par Actu30 un membre du comité stratégique rejette en bloc ces allégations.

« Le FCC est un grand regroupement politique qui merite ce succès, Il est triste qu ‘au lendement de la réussite de notre méga meeting, les opposants en mal de positionnement affichent leur peur. C’ est de l’immaturité politique » déclare t-il .

Pour ce haut cadre du FCC les congolais sont convaincu de leur engagement et de leur choix

« Ceux qui parlent du conditionnement de la population par l’argent du trésor public, ont eu a gérer les Institutions de ce pays. Ils connaissent toutes les procédures pour arriver au décaissement. La question de la réquisition forcée des bus. On sait que partout dans le monde, il y a toute une organisation pour le transport des militants ou des citoyens qui participent aux événements.

Peut-on payer plus de 200.000 personnes avec l’argent du trésor public sans que les fonctionnaires des ministères concernés le sachent? Avec les nouvelles technologies de l’informations, les fonctionnaires de l’Etat et les agents de la banque centrale n’hesiteront pas à mettre ces documents à la place publique. Combien fallait-il pour louer des bus pour un regroupement organisé ? S’ils n’avaient pas les bus le jour de leur meeting, c’est puisqu’ils n’avaient pas payés à l’avance ? Ils ont choisi le jour où l’entreprise avait choisi de faire l’entretien de son chariot automobile. Et que dire de ceux qui sont venus à moto, vélo ou à pied ? Qui peut payer tous ces militants ? Ils sont venus car ils sont convaincus de leur engagement. Ils l’ont témoigné en venant au meeting. C’est un succès jamais récolté. Même au combat de Ali et Foreman en 1974, dans ce stade. On n’a pas vu ce monde ! Même du temps du maréchal. Personne n’a vu un monde pareil. C’est une nouvelle ère dans l’histoire des meetings. Tous ceci témoigne que les politiciens de l’opposition sont en mal de positionnement. Qu’ils assument leur échec de mobilisation des troupes. » Expique ce haut cadre.

Entre temps la police nationale congolaise a parlé de 180.000 participants au meeting du FCC selon le communiqué signé par le général Sylvano Kasongo commissaire provincial ville de Kinshasa.

La Rédaction

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom