Twitter

Réuni en session le vendredi 26 octobre 2018 pour faire état des lieux de la situation que traverse cette entreprise publique, les membres du conseil d’adminsitration de la Société congolaise des transport et port (ex-Onatra) ont à la majorité des membres retiré leur confiance à l’administrateur directeur général Daniel Mukoko SAMBA.

Sur l’ensemble des votants, 5 membres du conseil ont voté pour, une abstention, un vote contre le départ à la tête de la Sctp.

Le rassemblement s’est déroulé sous une forte tension, selon notre source. Ce qui a poussé le président du conseil d’administration à suspendre la séance en attendant que l’actionnaire preincipal soit tenue informé de la décision du conseil d’administration ainsi procéder à la nomination d’un administrateur directeur général ad interim.

Il est reproché à Mukoko SAMBA son incapacité à redresser l’entreprise surendettée (30 millions de dollars americains auprès d’une banque privée), la mauvaise gestion, l’accumulation sociale des agents (16 mois d’arrièrés, la signature des contrats léonins en défaveur de la société avec une entreprise de fabrication des locomotives « ARSS »). Une firme congolaise mais qui s’est fait passée comme une entreprise, révèlent nos sources.

Il est également rapproché à Mukoko SAMBA la gabegie financière, le coulage de recettes, la mauvaise gestion et affectation des ressources propres à l’entreprise qui avoisine 5 et 6 millions de dollars par mois. D’où les arrestations des hauts cadres du département financier par le service du conseiller principal du Chef de l’Etat chargé de la lutte contre la corruption et blachiment des capitaux; l’absence d’ un dialogue social entre le banc syndical et la Direction Général.

C’est en principe cette semaine que l’administrateur directeur général ai doit être désigné.

La rédaction

2 COMMENTAIRES

  1. Les informations sont lacunaires et laconiques on dirait ds la rue et avant de publier, prenez la peine de lire et relire au moins pour votre propre crédibilité et l audience que vous devez construire. Cet article vous dessert. Il est totalement à revoir.
    Des phrases inachevées, des fautes insurmontables et une rédaction sèche, déserte et évasive.
    Mm la comptabilité de la composition du conseil d administration, je ne sais cmt vous le comprenez.
    De tt vœu, corrigez svp.

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom