Beni: Les enseignants exigent le retour de la paix pour reprendre les cours.

Les enseignants des écoles publiques et privées du territoire et de la ville de Beni se sont réunis autour du maire adjoint de la ville de Beni Modeste Bakwanamaha le mercredi 24 octobre 2018 sur la question sécuritaire devenue préoccupante dans cette partie de la province. Il s’agit des attaques à repetition et des tueries perpétrées par les présumés rebelles ADF.

Dans leur cahier de charge remis au maire les professionnels de la craie exigent à l’autorité urbaine le retour de la paix a Beni avant de reprendre le chemin de l’école.

Les enseignants de Béni ont promis de se prononcer définitivement après la rencontre prévue avec le commandant des opérations Sukola Grand Nord ce jeudi.

C’est depuis trois semaines que toutes les écoles officielles , privées et conventionnées de la ville et territoire de Beni sont fermées suite à la grève illimitée déclenchée par les enseignants denoncant des massacres enregistrés à répétition.

Fidèle KITSA

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom