Les sanctions européennes et américaines contre les autorités congolaises sont qualifiées sans langue de bois par le Directeur de Cabinet du chef de l’Etat comme étant des sanctions politiques et arbitraires.

 » Il est clair que les décisions qui portent ces sanctions contre les autorités congolaises ne sont que politiques. Car en réalité, il fallait affaiblir le Président kabila et le Congo. Comme vous le savez, on ne peut pas condamner quelqu’un sans l’avoir entendu et surtout en dehors du pays et c’est malheureusement ce qui a été fait. Ils devraient se sentir gêner de se retrouver au centre d’une contradiction flagrante par rapport au principe. Voilà pourquoi nous allons continuer à dénoncer les décisions prises ailleurs sans associer le Congo. Bref tout ce qui est fait sans nous est contre nous » a dit Néhémie Mwilanya.

 

Le Directeur de Cabinet du Chef de l’Etat a en outre indiqué que le Congo attend de ses partenaires un accompagnement notamment sur le plan diplomatique à la faveur d’une coopération gagnant-gagnant et respectueux des principes fondamentaux de notre nation

Rachel Kitsita

RÉPONDRE

Merci de laisser votre commentaire!
Votre nom